LETTRE OUVERTE AUX MUSELEURS D’EXPRESSION

 

02 /07/2018

CIRCULEZ-Y A RIEN À VOIR …

« Je déteste vos opinions mais je ferais tout pour que vous puissiez les exprimer. » (Inspiré de Voltaire)
Les associations, particulièrement nombreuses en Vendée sont une des richesses de la République. Elles créent le lien social, l’animation, l’entraide…, cela bénévolement. L’association « la clé des champs », écolo, populo, musico poil au dos, œuvre depuis plus de dix ans par des conférences, débats, manifestations culturelles sur des thèmes environnementaux, sociaux et festifs. Elle n’a jamais demandé aucune subvention, au contraire elle en offre pour soutenir des luttes, des projets, des installations.
Il se trouve que malheureusement plusieurs municipalités au lieu de soutenir nos actions, empêchent, enlèvent, détruisent la modeste communication nécessaire pour annoncer nos évènements. Certes la loi les y autorise mais si on l’appliquait dans toute sa rigueur, il faudrait aller jusqu’à enlever les bouquets de fleurs marquant l’endroit d’un accident tragique. Nous demandons simplement un peu de tolérance pour quelques panneaux et banderoles posés temporairement par des bénévoles pour l’information du public et qui déparent certainement moins le paysage que les grands panneaux publicitaires. Ceux-ci rapportant des recettes, les collectivités oublient leur nuisance visuelle. L’association « la clé des champs » met en place sa communication environ trois semaines avant l’évènement et la retire dans celle qui le suit. Nous utilisons des panneaux de contreplaqués de 5mm d’épaisseur d’une dimension de 50 sur 30cm. Pour ne pas être blessants, ils sont chanfreinés, arrondis aux quatre angles et maintenus en place par un lien caoutchouc ou textile. Ils sont identifiés par une carte avec les coordonnées de l’association pour être joignable. Ils sont positionnés pour ne pas être gênants pour la visibilité des conducteurs. Nous évitons de les installer sur les panneaux routiers comme nous l’a conseillé la gendarmerie. Le top de l’affichage !

700

Alors pourquoi ce manque de compréhension ? Certainement parce que les thèmes proposés sont trop écologiques, trop politiques au goût de certains maires. C’est un délit de sale gueule, en quelque sorte ou autrement dit une atteinte à la liberté d’expression.
Il y a des maires, qui, élus (à une majorité parfois très relative, représentant le tiers des inscrits), estiment que, tout pouvoir leur est donné. De fait, c’est vrai et si leur enthousiasme n’est pas tempéré par  un esprit d’honnêteté, d’écoute et de bienveillance, la commune se retrouve avec un petit chef étroit, tatillon et sectaire. Il faut pour exercer cette noble fonction, une hauteur d’âme, de vue et de désintéressement que d’aucuns  n’ont pas.
L’association « la Clé des champs » a déjà mis en place le « Gérard de l’environnement » qui récompense par un diplôme et le trophée du « bâton merdeux », les pires pratiques agricoles et les atteintes à l’environnement. Nous allons organiser avec les mêmes récompenses le « Gérard de l’excès de pouvoir ».
A qui sera-t-il attribué en 2018 ?
Nous allons vous présenter de sérieux concurrents ! L’ordre de passage ne préjuge en rien du résultat.

702

Commençons par le maire de Rives de l’Yon, qui veut un droit de regard sur l’espace d’affichage public avant l’installation d’un panneau. Pourquoi les associations qui sont responsables passeraient sous les « fourches caudines » de la morale et de la censure ?
Comme nous oublions volontairement cette formalité, il nous tolère tant bien que mal. Pour la conférence « Travailler, sans patron » qui avait lieu le vendredi 18 mai à 20h30, il nous a fait savoir dès le lundi (de Pentecôte) 21 mai en matinée soit deux jours et demi après la soirée qu’il fallait enlever le panneau. C’était d’ailleurs  ce que nous avions prévu. Nous l’avons donc démonté tout en observant que la pub d’autres associations n’était toujours pas enlevées 15 jours à un mois après la date.

703

Pourquoi cette urgence et ce traitement très différencié monsieur Batiot ?
Le passage du Tour de France met tout le monde d’accord car les supports du rond-point de la piscine ont disparu. Seront-ils remis ?
À la Roche sur Yon, domaine de Luc Bouard, on nous explique qu’il n’y a aucun traitement de faveur. Pas de pub, un point c’est tout. « Dura lex, sed lex » (la loi est dure, la loi est juste).
Il faut préserver le niveau de classement « ville fleurie ». Les panneaux publicitaires agressifs, eux ne déparent pas la ville puisqu’ils donnent droit à une redevance et les panneaux multi pub lumineux ne distraient pas l’attention des conducteurs pour les mêmes raisons.
On pourrait se dire voici la raison pour laquelle on nous a arraché une banderole « Village en fête » de 100€, il y a quelques temps au rond-point de l’Europe, sauf que presque au même endroit et sur la plupart des rond points de la ville s’expose régulièrement la publicité pour la fête foraine posée parfois sur des ganivelles (à qui sont-elles à votre avis ?)

704

Rien contre la fête foraine mais épargnez nous les discours légalistes et d’égalité de traitement. Dites simplement que vous composez  pour assurer la paix sociale avec les forains.

705

Il n’y a pas eu de possibilité d’arrangement avec cette commune arcboutée sur ses prérogatives. Sous le règne de Pierre Regnault, c’était à peine mieux.
Autre commune, autre style. A Mareuil sur Lay/Dissais, il était convenu de ne pas faire l’installation nous-même mais de laisser nos affiches qui étaient mises dans les six supports d’affichage vitrés. Mais Jean Pierre Hocq, le maire, s’est ravisé et nous les a renvoyées avec un beau courrier en prétextant ne plus avoir de place et n’afficher que les évènements de la commune. (La Clopinière est à 10km de Mareuil, c’est sans doute trop loin).

706

Une tournée de vérification nous a permis de constater qu’il restait de la place et la présence d’un affichage hors commune sans doute plus qualitatif que le nôtre (Patrimoine de Pays du 17 juin 2018) puisqu’il s’agissait d’un concert  en la cathédrale de Luçon).  

707

Dites la vérité M. Hocq : Je n’ai pas envie de faire la promotion d’une association qui ne me plait pas et qui s’est opposée au contournement routier de Mareuil sur Lay (qui a été annulé) lors de l’enquête publique.

708

En voici un autre à qui notre philosophie ne convient pas, c’est  Bernard Leclercq maire de Château Guibert. Il n’apprécie pas notre position contre les éoliennes industrielles (confusion entre écologie et profit) et notre activisme. Dès qu’il voit notre com’, il enjoint à l’agent technique de l’enlever tout cela sous couvert de la loi qui est la même pour tous, bien entendu. Or depuis des mois des tôles peintes, réclame le maintien d’une classe à l’entrée de la Mainborgère. Nous sommes tout à fait solidaires de cette demande, sans doute comme M. le maire puisqu’ il les tolère depuis si longtemps. Sauf que : M. Bernard Leclercq, vous ne pratiquez ni la neutralité, ni l’application de la loi, ni l’égalité de considération et de traitement. Vous avez juste une tolérance personnelle à géométrie variable.

709

Un dernier mot pour M. Luc Guyau, maire de Thorigny et ancien responsable national de l’agriculture chimique (FNSEA) qui se permet de faire arracher sur un mur privé une pancarte contre les éoliennes industrielles alors qu’à quelques mètres sur le mur de l’église un autre panneau quatre fois plus grand célèbre les fêtes religieuses et reste bien en place. Evidemment, il ne voit pas le rapport.

710

 Il n’hésite pas non plus à dénoncer en gendarmerie ses opposants politiques pour des faits qu’ils n’ont pas commis. Son cas étant désespéré, je n’essaierai pas de lui démontrer ses incohérences, un immense fossé pollué nous sépare.

711

 

 

Voici une belle brochette de maires pratiquant le « fait du prince » avec une hypocrisie de pharisien tout en étant persuadés qu’ils agissent au mieux pour leur commune et l’information de leurs concitoyens. Il n’y a que l’embarras du choix, la lutte va être ardue pour gagner le trophée du bâton merdeux de « l’excès de pouvoir ».
N’hésitez pas à nous faire part de vos impressions, avis et remarques sur notre blog :
 http://asso-lacledeschamps.org. On accepte les points de vues différents et la contradiction.
En attendant la remise du trophée, nous communiquons largement ce document aux médias locaux et régionaux.
Nous conseillons à notre public fidèle, (village en fête, 3000 visiteurs, malgré ces difficultés) de prendre et de faire circuler rapidement l’information compte tenu du caractère éphémère et volatile de celle-ci.

programme-villageen-fete-2018-1

VILLAGE EN FETE DIMANCHE 16 SEPTEMBRE 2018 À LA CLOPINIERE

Le Président de l’association « la clé des champs »
Pierre Gaborieau
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s