Astuce pour attendrir un plat

illustr-01Je vais vous faire part d’un petit truc dont vous jugerez  si l’efficacité est psychologique ou réelle.

L’avantage imparable, approchez Mesdames et Messieurs, c’est qu’il ne coûte rien.

Pour attendrir un plat qui comporte des ingrédients durs ou fibreux, il suffit d’ajouter à la cuisson … un bouchon de liège cassé en deux (ou plus si grosse cuisine).

Deuxième avantage, la bouteille est prête pour le repas !

Vous verrez ainsi fondre sur la langue vos ragoûts, blancs de seiche, tripes et autres durs à cuire.

Alors qu’est ce qu’on risque si ce n’est de confondre le bouchon de liège avec un en plastic (effet non garanti)

Les raffinés, amateur de cuisine exotique utiliserons pour le même effet la papaye verte. Evidement c’est moins courant !

Cepandant, il est difficile de ramasser la papaye quand on n’a pas de foufourche !

Publicités

Une réponse à “Astuce pour attendrir un plat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s